DICK RIVERS

 Agrandir  les images en cliquant dessus et les faire revenir à leur position intiale en recliquant .

Sans Légende

        En vingt ans de carrière, Dick Rivers a tout connu, le rock'n'roll, la pop-music, les ballades, la country et le renouveau du rock kitsch il est plus que jamais présent et sur toute la ligne ! L'année 1981 est une année bien chargée qui le voit mettre les bouchées doubles voire même triples. Il passe de longues semaines au château d'Hérouville, à 30 kilomètres de Paris dans un site et un dépaysement total pour réaliser trois albums, la réformation (temporaire) des Chats Sauvages, son nouvel album "Sans Légende" et celui du groupe Captain Mercier Il déclare volontiers que le son aujourd'hui est davantage une question d'hommes que de matériel et que ce choix des studios du château d'Hérouville s'est fait surtout pour le côté familial et le climat détendu qui y règne. Si tous les studios du monde entier ont atteint un excellent niveau de qualité, peu ont été imbibés des bonnes vibrations d'autant de célébrités artistiques David Bowie, Elton John, Fleetwood Mac sans oublier George Sand et même Chopin ont foulé cet endroit et l'ont marque de leur empreinte. Dick Rivera met "en boîte" onze titres nouveaux entouré d'une super-équipe a priori cosmopolite mais qui fournit un travail remarquable d'efficacité. Outre Bobby Thomas, l'ingénieur du son venu de Los Angeles et qui tait aussi les percussions, on retrouve un vieux complice, Ray Fenwick à la guitare, Billy Bremner, acolyte de Dave Edmunds et de Nick Lome au sein du groupe rock britannique Rockpyle, toujours à la guitare et une rythmique basse-batterie d'enfer (essentielle en matière de rock) John Gustafson et Less Binks pour les anglais. Côté français, on n'est pas en reste puisque Henri Séré assure la slap-basse, Philippe Lhommet est aux claviers et un trio de cuivres Michel Gaucher, Freddy Hovsepian et Alain Hatot complètent le band enrichi des chœurs de Jacques Mercier, Michel Héron, Paul-Jean Borowski et Serge Koolenn.

Flash sur la pochette ainsi qu'il le fait depuis plusieurs années, Dick Rivers a fait confiance à Jean-Baptiste Mondino qui écoute les bases, l'ambiance générale de l'album. En partant d'une idée, il propose une photo, une seule et c'est la pochette ! Il se trompe rarement et le môme en blouson rouge qui tourne le dos sur un fond vert-bleu accroche vraiment le regard c'est en même temps un clin d'œil aux débuts du chanteur qui a commencé sa carrière à l'âge de 15 ans et qui a courageusement accepté que son portrait ne figure pas sur la pochette de album. Le titre est bien sûr en rapport "Sans Légende" comme pour contrarier ce côté légendaire immuable de l'artiste et cette facette nostalgique et ancien combattant qu'il rejette sans toutefois renier son passé!

Un premier 45 tours est édité fin juin 1982 avec pour titre fort "N'Oublie Pas Tout" de Borowski/Koolenn, bien syncopé et mid-tempo, au texte de saison à la veille de l'été et des vacances. "Fortuna" sur l'autre face, ne figurera pas sur l'album et deviendra presque un collector que l'on a donc grand plaisir à retrouver en bonus sur cette réédition en CD. écrite par le talentueux Daniel Sert qui signe à l'origine sous le pseudo de "J.Phil". cette mélodie attachante est bien valorisée par les paroles de Serge Koolenn. Il faut attendre la rentrée 82 pour disposer de l'album qui part sur les chapeaux de roue avec un "Y'm Faut La Caisse" bien décoiffant et composé par le bassiste John Gustafson, le texte étant digne d'un polar de série B. "Besoin de Vous" (I Need You) de Michel Héron est une ballade typiquement riversienne, la voix toujours chaude et chaleureuse enveloppant les mots, choyant les syllabes avec un phrasé, une diction bien personnelle. "Cinderella" du même tandem Héron/Koolenn, est une bien belle réussite. Ce rock-médium génial au riff de guitare aiguisé sera le tube du disque, édité en 45 tours en novembre 1982. "T'as le cœur en dentelle.., t'es le corps en chantier... t'as les yeux jours de pluie" voilà un Koolenn inspiré et des phrases-clé qui font mouche ! "Rocky Scandale" au parfum rock-revival fait allusion à ceux que le chanteur appelle les "Roger plumés", les mômes qui n'ont pas connu les années 50 ni 60 mais qui sont beaucoup plus rock que se propre génération ! Ce rock humoristique sera choisi pour figurer en face B de "Cinderella" sur le 45 tours.

"La Terre Est Blonde" est une chanson douce de Michel Simonet (Mike Shannon) joliment interprétée avec des mots forts tendis que "Te Fatigue Pas" dépeint notre monde fait de bêtise et de violence gratuites sur une musique plus country cette fois. "Sweedie Pie" toujours de notre duo de choc Héron/Koolenn, est du pur rockabilly juteux, joyeux et enthousiasmant et il est impensable de demeurer immobile en écoutant ce rythme qui nous raméne à la meilleure époque du rock' n' roll millésimé 50s "Qu'il Est Long Le Chemin" est une page d'humour inénarrable avant "Les Folles Du Rock'n'Roll", prétexte à citations des classiques du genre à prendre au second degré et sans message ni prétention, on est aux frontiéres du rockabilly et çà passe parfaitement bien parce que c'est drôle et que çà ne prend pas la tête!

"Sans Légende" plaît aux inconditionnels de Dick Rivers bien évidemment mais est destiné à tous ceux qui aiment la musique spontanée qui va droit su coeur, un coeur gros comme çà .

lnfos derniéres:

Les re-recordings ont été réalisés au studio Gang à Londres, voix, choeurs et mixages su studio Super Bear à Nice.

DUVALEX

 

 

TOUTE LA MUSIQUE SUR RAMDAM.COM

Exalead