DICK RIVERS

 Agrandir  les images en cliquant dessus et les faire revenir à leur position intiale en recliquant .

 

LES TITRES D'OR

L'album "Les Titres D'Or" est commercialisé en février 1969, quelques semaines aprés la comédie musicale "L'Interrogation" (dans cette même collection). Cette premiére "compilation' de Dick Rivers conclut brillamment la décade sixties en sélectionnant quatorze succés de l'artiste entre 1962 et 1968.

Quatorze titres en or

"Baby John" est le premier succés de Dick aprés sa fulgurante réussite avec Les Chats Sauvages entre avril 1961 et août 1962 Ce titre country & western, un original écrit tout spécialement pour lui, indique la nouvelle orientation que le chanteur entend désormais donner à sa jeune carriére. Il est soutenu efficacement par le grand orchestre de Martial Solal, L'accueil réservé dés sa sortie en octobre 1962 à la chanson permet d'enchaîner presque immédiatement avec un album 25 cm édité pour les fêtes de fin d'année et ici représenté par "Au Coeur De La Nuit", adapté de "A Picturc 0f You" du britannique Joe Brown, On découvre par la même occasion le groupe anglais qui accompagne Dick Rivers en tournée et sur ses titres les plus rocks The Krewkats. "A Séville", en avril 1963, démontre encore davantage un souci d'aborder tous les genres musicaux, l'influence de Gilbert Bécaud que Dick admire beaucoup, étant trés perceptible. Même si la chanson déroute le fan de la premiére heure, elle apporte enfin au chanteur le respect d'un "métier" jusqu'à lors peu convaincu. "Je Ne Peux Pas T'oublier" tiré du répertoire du crooner américain Andy Williams, confirme les aptitudes et l'aisance de Dick Rivers dans ses interprétations de ballades romantiques et sentimentales. "Tu N'es Plus Là" qui clôture l'an 1963 en beauté est l'un des p1us gros succés de la décennie, Cette reprise du "Blue Bayou" de Rov Orbison, le rocker texan à la voix de velours, est une totale réussite pour Dick Rivers qui l'inclut encore bien souvent aujourd'hui dans son tour de chant, lors des rendez-vous importants avec son fidéle public.

"Rien Que Toi", une mélodie sophistiquée trés difficile à maîtriser, renouvelle en février 1964 l'exploit réalisé avec "Tu N'es Plus Là", "You'll Neyer Walk Alone". standard remis au goût du jour en Angleterre par le groupe mersey­beat Gerrv & The Pacemakers, devient dés lors une piéce essentielle du répertoire riversien "Va T'en Va T'en", le tout premier enregistrement réalisé à Londres. grimpe en avril 1965 au sommet du hit-parade de "Salut Les Copains". Il s'agit de la version française de "Go Now" des Moody Blues qu'eux-mêmes ont emprunté à la chanteuse noire américaine Bessie Banks. En juin 1965, Dick chante avec un humour de bon aloi "C'est Long Long Long". un titre countrys' qui lui va comme un gant.

"Couleurs" ("Colors" de Donovan) en octobre de la même année, nous fait découvrir la facette la plus tendre du ténébreux méditerranéen. Curieusement l'année 1966 est occultée sur l'album "Les Titres d'Or" on aurait pourtant apprécié de retrouver "Mister Pitiful" ou "Mon Ami Lointain". "L'Histoire D'un Homme" renoue avec une ambiance "grand-ouest" en avril 1967 avant que ne résonnent en juillet les trompettes de "Jericho", un titre percutant et trés cuivre.

"Je Suis Triste" est le succés extrait des séances enregistrées en Alabama, aux studios Quinvy de MuscleShoals en compagnie des musiciens les plus prestigieux du rythm'n'blues. "L'Enfant Et La Guitare" au printemps 1968 est l'un des titres phares de l'album "Dick Rivers Story" avec "Le Charlatan". Les influences du chanteur tendent alors vers le "easy-listening" dans la foulée de "Mac Arthur Park" de Richard Harris. Fn juillet 1968, "Un Coeur Blessé" rencontre davantage de succés au Canada. Ces cinq derniers titres sont ici en "stéréo gravure universelle" et complétent les versions mono incluses sur l'album "Dick Rivers Story". Chez nos amis belges. "The Best 0f Dick Rivers" ne comprend que douze chansons et différe de trois titres incluant "J'en Suis Fou", "Bien Trop Court" et "Je Ne Suis Plus Rien Sans Toi".

L'illustration de pochettes étant celle de "Dick Rivers story" en plan rapproché.

Deux 45 tours simples sont également proposés dans la série "Golden Memories".

Dix titres bonus

 En bonus sur ce CD. les quatre autres chansons des séances de MuscleShoals "J'En Ai Assez", "Il Avait Oublié", "Cinq Heures Sonnent" et "A Quoi Bon M'Aimer" dans leur version "stéréo" cinq extraits des trois super 45 tours édités en 1967 et 1968 "Tu Ne Voleras Pas", "Je Veux Rentrer Chez MoL. "A L'Ombre De Mes Souvenirs", "Pars" et "Les Portes De La Nuit' également dans leur version "stéréo" complétant les gravures mono des 45 tours d'époque parues sur le volume "Dick Rivers Story". Pour conclure, "La Fin D'un Amour" est une ballade inédite retrouvée miraculeusement. Composée par Paul Piot, paroles de Mya Simllle et Dick Rivers, ce titre a été enregistré le 12 novembre 1966 en même temps que le 45 tours "Via Lucifer" et "Lettre A Michéle" (sur le volume "Mon Ami Lointain"). De quoi ravir encore les collectionneurs les plus avertis.

                                                                    DUVALEX

 

                    Exalead

TOUTE LA MUSIQUE SUR RAMDAM.COM