Dick Rivers et Nanette Workman : réunis sur scène pour la première fois

Nanette-Workman-a

C’est mardi le 18 février que deux idoles des années 60 et 70 ont pris d’assaut la scène de l’Étoile Banque Nationale du Quartier Dix30 à Brossard, le temps d’un concert empreint du passé.

Une grande rockeuse
Nanette Workman a ouvert le bal en force, accompagné de cinq musiciens, avec la chanson I’m a Woman. Dès les premières tonalités de sa voix rauque, il était possible de constater que cette vedette du rock québécois est toujours au sommet de sa forme, même si elle s’amuse à le nier. « Écoutez, je n’ai plus 20 ans! », rapporte-t-elle en riant.

À travers sa performance, elle a offert à l’audience deux medleys, dont l’un composé de ses plus grands succès d’ici, comme Naziland et Lady Marmelade, mais également un autre formé de trois chansons auxquelles elle a participé comme choriste. Également, elle a replongé dans Les années Woodstock, avec son musicien et ami des 35 dernières années, Brian Smith.

La chanteuse en a profité pour ajouter une touche d’actualité, en effectuant quelques succès de son 21e opus paru en 2012, Just Getting Started. Un des moments forts fût son interprétation touchante et toute en douceur de sa magnifique chanson When Love Leaves The Room, à laquelle elle s’accompagnait au clavier.

Une véritable bête de scène, Nanette Workman a été d’une gentillesse en ne cessant de remercier ses admirateurs durant son apparition. « C’est réellement grâce à vous si je fais ce métier depuis plus de 40 ans », a-t-elle notamment rapporté.

        Dick-Rivers-b

Le retour d’une idole outre-mer


Dick Rivers était de retour au Québec, après quelques années d’absence. Ce chanteur ne vieillit pas; il était débordant d’énergie pour livrer au public des chansons comme Viens tout connaître et C’est pas sérieux, qui l’a rendu célèbre et qui ont fait perdurer sa carrière depuis 50 ans.

Ce qui était admirable était certainement la place accordée à ses six musiciens. Son guitariste Christian Turcotte ainsi que son saxophoniste Luc Lemire ont rendu un duo du tonnerre sur la composition Oh Lady, qui leur a valu une ovation de la part des spectateurs en délire.

À travers des chansons de son plus récent album Fidèle, Dick Rivers a servi de tout aux gens dans la salle. « Ce soir, vous aurez droit à de nouvelles chansons, que vous ne connaissez pas. Des anciennes, que vous connaîtrez peut-être et des très vieilles qui, je l’espère, sont encore dans vos mémoires », a-t-il mentionné.

Au son des fredonnements de la foule, Dick Rivers et Nanette Workman se sont retrouvés sur scène le temps de deux duos marquants, dont une reprise de la chanson Proud Mary, de Tina Turner, qui a été renommée Roule pas sur le Rivers.

Bien que ce soit un certain « Retour de nos idoles », tout le monde peut y trouver son compte à ce spectacle enlevant!

Pour plus d’informations sur les deux artistes : www.dick-rivers.com et www.nanetteworkman.com

Photos du spectacle disp

La dernière mise à jour de cette page date du 15/01/15

Dick Rivers