Retour

Article parue sur canoe.com

L'homme sans âge en tournée au Québec

 

 

25-03-2009 | 16h21   

Dick Rivers, le populaire chanteur français qui roule sa bosse dans l’industrie du spectacle depuis le début des années soixante, est de retour au Québec où il présentera cinq spectacles, histoire d'appuyer la sortie du disque L'homme sans âge. Texte

Le chanteur à la voix unique est toujours agréablement étonné des succès qu’il connaît au Québec où, fait singulier, les chansons les plus populaires ne sont pas les mêmes qu’en France.

Lancé l’automne dernier, l’album L'homme sans âge s’est attiré des louanges, autant de la part des critiques que de la part du public. Le chanteur lui-même ne pouvait espérer mieux.

«C'est le disque qui me ressemble le plus. C'est l'album de la maturité. Le parolier Joseph D'Anvers, sans me connaître, a fait un travail extraordinaire avec ce disque. C’est comme si c’était moi-même qui avais écrit les textes. Venant d'un mec qui n'avait pas encore 30 ans, c'est formidable», confie le principal intéressé.

La série d'entrevues données au Québec au cours des dernières heures lui a permis de replonger dans ce disque, un exercice auquel le chanteur n'est pas habitué.

«Quand je sors un disque, pour moi, c'est terminé. Je ne l'écoute plus, comme si le bébé n'était plus à moi. J'ai cette volonté de m'en écarter. De le réentendre comme ça lors d'entrevues, alors que les mois ont passé et que j'ai pris du recul, c'est comme si on dépoussiérait un vieux disque et c'est vachement bien, car c'est un très bon disque», lance M. Rivers en riant.

Succès

Lors des spectacles offerts à Québec, La Baie, Victoriaville, Laval et Brossard au cours des prochains jours, le public aura droit, bien sûr, à plusieurs pièces de ce disque, mais aussi à plusieurs vieux succès de Dick Rivers qui, souvent, n'ont pas été les mêmes en France et au Québec. Un phénomène difficile à expliquer.

«C'est drôle parce qu'il y a plein de pièces que je ne fais qu'ici, au Québec. Ça crée un espèce de dédoublement de personnalité, comme si j'étais un autre Dick au Québec. Mon répertoire n'est pas le même et mes musiciens sont Québécois. Mon ami Cabrel, lorsqu'il vient au Québec, fait le même spectacle qu'en France. Ce n’est pas mon cas. C'est pour ça que j'ai un tas d’admirateurs français qui rêvent de voir Dick Rivers en spectacle, mais au Québec», affirme-t-il.

Selon M. Rivers, les chansons les plus populaires en France en ce qui concerne L'homme sans âge sont Attache moi, Sur le toit du monde et la chanson titre du disque alors qu'au Québec, Par delà les plaines remporte la mise. «C'est très rare, ça. La plupart du temps, les succès sont les mêmes d'un pays à l'autre. Autre exemple. En France, Viens me faire oublier est une chanson inconnue alors qu'ici ce fut un immense succès. Là-bas, j'ai une image de rocker alors qu'ici, j'ai toujours eu cette image de chanteur de charme. On doit tout de même avouer que les Québécois ont du goût, parce que les chansons qu'ils préfèrent dans mon répertoire sont vraiment de très belles chansons», ajoute l'artiste.

À 63 ans, il en aura 64 en avril, Dick Rivers a toujours le feu sacré et n'est pas prêt à arrêter de faire de la scène.

«J'aime être aimé et je me suis toujours remis en question, ce qui a constamment attiré un nouveau public. Les gens conquis au fil de ma carrière qui ne veulent pas suivre cette évolution ne m'intéressent pas. Depuis le disque Plein Soleil, paru en 1995, le public se renouvelle. Mais la scène, c'est toujours un véritable plaisir parce que je me mets pour ainsi dire en compétition chaque fois», conclut-il.

 

La derniére mise à jour de ce site date du 18/07/11

Annuaire et Référencement gratuit avec Referencement-Team !