Chaleureusement reçu par le public

Dick Rivers a enflammé la scène du Colisée

Par la rédaction pour La Voix Du Nord, Publié le 13/11/2012

Dick Rivers a offert un concert éclectique et anticonformiste. Le public du Colisée était conquis.

C'est accompagné de ses six musiciens endiablés que Dick Rivers a fait trembler les murs du Colisée, vendredi soir. Cuivres, batterie, guitares électriques et voix de velours... Non, le rock'n'roll français n'est pas mort !

La tournée appuie la sortie du DVD sorti lundi dernier, « Gran'tour ». Et lors de cette étape lensoise - salle comble -, le public a touché le chanteur par la chaleur de son accueil.

Dick Rivers est un de ceux qui ont introduit le rock'n'roll en France avec le groupe qu'il a fondé à ses 15 ans, Les Chats Sauvages. Et il est resté fidèle à sa musique. Toujours la classe américaine avec son costume noir et sa chemise qui brille, Dick n'a pu s'empêcher de rendre hommage à ses amis vivants comme André Manoukian ou Francis Cabrel, et disparus comme Alain Bashung ou encore Mort Shuman qui ont, pour lui, écrit quelques morceaux.

Le concert reprenait les chansons des différents albums qui ont jalonné sa carrière. Il en est un qui a surpris le public : le célèbre thème du film Pulp Fiction. Misirlou avait à l'époque été écrit pour Dick et il existe bien une version française à laquelle ont pu goûter les Lensois.

Des classiques, un passage à l'acoustique intimiste, la reprise très réussie des Velvet Underground, I'm waiting for my man, une balade... Dick Rivers a prôné l'anticonformisme, ne manquant pas de compter l'histoire de la naissance de chaque chanson, ou presque.

Ce concert s'est achevé sur le célèbre Est-ce que tu le sais ?, titre issu de son premier groupe.

Il a enfin chaleureusement remercié l'équipe du Colisée en citant leur grand professionnalisme. 

 

La Voix Du Nord

 

La dernière mise à jour de cette page date du 11/02/14

Dick Rivers