Retour

Article parue dans DNA.fr

Dick entre mélancolie et rock

Cheveux toujours gominés qu'il soigne d'un coup de main toutes les cinq minutes, santiags et veste noire avec fleurs rouges pailletées, Dick Rivers s'est produit samedi soir au Point d'Eau à Ostwald, dans une salle bondée.
 L'ancien leader des Chats sauvages a ouvert la soirée avec de larges extraits de son dernier album « L'homme sans âge ». Loin de la folie du rock'n'roll, c'est d'abord cet album écrit par Joseph d'Anvers, que le chanteur veut présenter. Place aux réflexions souvent sombres comme dans la chanson « Sur le toit du monde » ou « Les braves ». Inlassablement amoureux de la femme, le rockeur au coeur tendre lui rend, une fois de plus, hommage avec des titres tels « Les bras des femmes » ou « Attache-moi ».
 L'émotion passée, Dick Rivers revient au rock. De vieux tubes inondent la salle. Parmi eux, « Maman n'aime pas ma musique », disque d'or en 1974. Avec ses cinq complices musiciens, dont Chris Spedding à la guitare, Dick Rivers survole un répertoire qui va du rock à la country en passant par la variété...
 Presque deux heures plus tard, Dick Rivers peine à quitter la scène. Une standing ovation l'oblige à un double rappel. L'occasion de faire revivre de pleins feux le répertoire du King, dont il arbore si fièrement les pattes et la mèche. Après 48 ans de scène, Dick Rivers demeure, avec élégance, le personnage du personnage joué par Elvis Presley dans « Loving you.

© Dernières Nouvelles D'alsace, Mardi 20 Octobre 2009

 


Dick Rivers a séduit le public. (Photo DNA)

 

 

 

 

 

La derniére mise à jour de ce site date du 18/07/11

Annuaire et Référencement gratuit avec Referencement-Team !