Retour

Article parue dans le journal France-soir

Dick Rivers J'ai rencontré Elvis....

 

Elvis Presley - Dick Rivers : “Je l’ai rencontré en 1969”

En 1961, le Français Hervé Forneri, dit Dick Rivers, écoute Heartbreak Hotel, du King. Pour lui, c’est la révélation, il veut devenir chanteur. Huit ans plus tard, il rencontre Elvis Presley.

FRANCE-SOIR. Elvis Presley vous a donné l’envie de devenir chanteur. Pourquoi ?
DICK RIVERS.
Oui, mais un peu comme tout le monde finalement. Quand j’ai entendu Heartbreak Hotel, j’ai eu envie de faire ce métier. A la base, j’aimais bien la musique, mais je ne pensais pas être chanteur. Elvis a inspiré beaucoup de personnes. Comme disait John Lennon, « si Elvis n’avait pas existé, aucun d’entre nous n’aurait existé ». C’est l’homme qui a fait passer une musique, à l’époque réservée aux Noirs, chez les Blancs. Le rock and roll, qui s’appelait rhythm and blues, serait resté une musique « underground » sans Elvis. C’est grâce à lui qu’il y a eu une révolution musicale et sociale dans la jeunesse américaine.

Quelle image gardez-vous de lui ?
Celle de ses débuts, c’est-à-dire de la période 1954-1958. Je regrette que les jeunes générations gardent l’image de ses dernières années où il était un peu un sapin de Noël, l’époque où il était la caricature de lui-même. Je pense que le vrai rock and roll est mort quand Elvis est parti faire son service militaire.

L’avez-vous rencontré ?
Oui, à Las Vegas en 1969. J’ai d’ailleurs gardé une très belle photo de nous deux.

Que vous êtes-vous dit ?
C’était une rencontre de chanteurs, sauf que lui ne savait pas que je l’étais moi-même. (Il sourit) Il était super sympa, il m’a demandé si j’avais aimé son spectacle. Nous avons aussi parlé de l’Europe, où il a fait son service militaire. Il venait souvent en permission en France, il tenait à savoir si les gens l’aimaient toujours autant.

 

La derniére mise à jour de ce site date du 18/07/11

Annuaire et Référencement gratuit avec Referencement-Team !