Le nouveau clip de Dick Rivers est tourné en Seine-Maritime

 

Dick Rivers tourne actuellement son nouveau clip, « C'est extra », reprise de Léo Ferré, en Seine-Maritime. Après Le Havre, le chanteur a choisi les décors de la vallée de la Seine.

Dick Rivers, le chanteur des Chats sauvages, icône de la chanson française, rend hommage à Léo Ferré. Invité sur l’album, Éternel, qui rassemble une pléiade d’artistes dédié au compositeur et interprète, à qui l’ont doit Les poètes, Avec le temps, Les anarchistes, le rockeur français tourne, depuis le 26 novembre 2015, le clip de C’est extra, en Seine-Maritime.

En remontant la Seine

Jeudi 26 novembre 2015, Dick Rivers était dans l’agglomération du Havre (Seine-Maritime), dans le cadre du tournage du clip de la chanson, C’est extra, reprise du titre de Léo Ferré. Des prises de vue ont été réalisées au parc de Rouelles, le long de la promenade de la plage et sur le port. Décidément, la Cité océane séduit les musiciens. Plusieurs clips y ont été récemment tournés : de Louise Attaque à BOY, en passant par Aloha Orchestra, la ville, outre sa proximité avec Paris, semble avoir de nombreux attraits esthétiques pour les artistes.

Si vous croisez l’ombre de la banane de Dick, vous ne serez pas surpris : d’autres prises de vues sont réalisées dans la vallée de la Seine, à partir du vendredi 27 novembre 2015. L’artiste parcourra la Haute-Normandie, prenant pour décor principal de son clip la Normandie et ses nombreux paysages.

Hommage à Léo Ferré

En 2016, pour célébrer les 100 ans de la naissance de Léo Ferré, un album-hommage, Éternel, sera disponible dans les bacs. Dick Rivers participe à ce projet musical et y proposera une version électrique de C’est extra. Le comédien Bruno Putzulu, lui aussi normand (il est né dans l’Eure, à Toutainville), participe également au tournage du clip… tout comme à l’album, sur lequel il interprète La vie d’artiste.

L’album réunissant de nombreux artistes est attendu dans les bacs début 2016 pour fêter les « cent piges » de Ferré, comme l’indique le concepteur du projet, sur sa page Facebook, qui se réjouit de la participation de Dick Rivers :

Lorsqu’en août 2014, j’ai commencé à joindre divers interprètes pour leur soumettre mon idée d’album « souvenir à Léo », j’étais loin de penser que l’un des premiers rockeurs français participerait à ce projet…et pour cause : il ne figurait pas sur la liste initiale des artistes à contacter. Par l’intermédiaire de Serge Sciboz, un ami commun, Dick a eu connaissance de mon projet. Un mois plus tard, j’ai donc reçu un appel du rockeur niçois me confiant qu’il souhaitait depuis longtemps réinterpréter à sa façon ce ” tube ” de Léo. Tout tombe à point… Dès la première écoute de la maquette (voix – guitare), j’ai tout de suite senti que le morceau pouvait prendre une couleur sonore étonnante. J’ai aussi redécouvert une voix. La réalisation finale du titre par Oli Le Baron s’est faite après seulement deux échanges de mails et de fichiers son. Very efficient Le Baron ! (sourire). Et puis Mr Dick Rivers rendant hommage à Mr Léo Ferré, ça ne pouvait que « sonner » !

Un album-hommage à Ferré, c’est extra  !

 

 



La dernière mise à jour de cette page date du 27/11/15