Docteur Rivers et Mister D

Le chat sauvage qui fête son jubilé rugit toujours. On pourra le constater ce soir sur la scène du théâtre Georges-Leygues.

À 66 ans, Mister Dick Rivers poursuit sa longue route (66), perpétuant le bon vieux rock américain qui a bercé son enfance.

À 66 ans, Mister Dick Rivers poursuit sa longue route (66), perpétuant le bon vieux rock américain qui a bercé son enfance. (Photo DR)

 

Le troisième mousquetaire du rockabilly frenchy des sixties, aux côtés de Johnny Hallyday et d'Eddy Mitchell, vieillit comme le bon vin. Au fil des années, il ne cesse de se bonifier, gagnant à la fois en corps et en rondeurs.

Depuis son légendaire « Twist à Saint-Tropez », le chanteur et leader des Chats Sauvages rugit toujours, pour notre plus grand plaisir. Comme en témoigne son dernier album où Mister D démontre une nouvelle fois qu'il est un homme de goût. En effet, pour célébrer comme il se doit ses cinquante ans de carrière, Dick Rivers a su s'entourer des plus belles pointures. Tant pour les textes, signés par Jean Fauque qui fut notamment le parolier d'Alain Bashung, qu'au niveau de ses musiciens.

Une recette que ce dinosaure de la période yé-yé a déjà éprouvée avec succès. Dick le rocker a déjà par le passé su s'entourer de prestigieux collaborateurs. Citons pêle-mêle, l'homme du pays, Francis Cabrel. Mais aussi Gérard Manset, Benjamin Biolay, M, Mickey 3 D, Patrick Coutin, Joseph d'Anvers, Chris Spedding ou encore le guitariste des Stones, Mick Taylor… Excusez du peu !

On l'aura compris, Mister D est un homme de goût, un esthète, un amoureux du bel ouvrage. Et, pour notre plus grand plaisir, on en a une parfaite illustration avec ce dernier opus. Dick Rivers a en effet concocté un album en forme de petit bijou. Mêlant harmonieusement musicalité et sensualité, authenticité et sentimentalité.

Il y retrouve ses racines en adaptant des tubes anglo-saxons légendaires. Tel le fameux « Blue bayou » de Roy Orbison et Buddy Holly ; « Country roads » de John Denver ou encore « In the ghetto » d'Elvis Presley.

Indéboulonnable, indémodable, Dick Rivers, à 66 ans, poursuit imperturbable sa route (66). Inclassifiable, aussi à travers son cheminement aux multiples aspects. Certains auditeurs n'ont pas oublié qu'il fut un temps un merveilleux homme de radio, sur l'antenne de RMC. Le Niçois subjugué par l'Amérique a aussi sauvé le meilleur label de rock que l'on a connu à travers l'Hexagone (New Rose).

Sur scène, Dick Rivers demeure un formidable show man et signe avec « Mister D » son grand retour musical. Un album qui, par sa qualité, a su séduire non seulement les nostalgiques de la période dorée des sixties, mais aussi de nombreux jeunes. Lesquels découvrent ce « papy rocker », cet artiste au long trajet si spécifique, mais qui, au fil du temps et en dépit des modes, a su toujours rester fidèle au bon vieux rock qui a bercé sa jeunesse niçoise.

Au moment où des figures légendaires du rock français s'étiolent ou raccrochent de la scène, Dick Rivers poursuit sa marche solitaire, avec ferveur et dignité.

 


 

Dick Rivers, jeudi 11 octobre, à 20 h 30, sur la scène du théâtre Georges-Leygues à Villeneuve.

Tarifs : de 25 à 13 euros.

Renseignements et réservations au 05 53 70 37 24.

La dernière mise à jour de cette page date du 12/11/12

Dick Rivers