Janis Joplin dans un documentaire inédit : 10 anecdotes dévoilées

Publié

 

 

 

 

 

Elle était l’un des phénomènes du blues et du mouvement beatnik des années 60. 46 ans après sa mort, un documentaire inédit de la réalisatrice Amy J. Berg retrace le parcours de cette étoile filante du rock américain.

Décédée en 1970 d’une overdose d’héroïne, Janis Joplin fait partie, tout comme Jimi Hendrix, Kurt Cobain, Jeff Buckley ou Amy Winehouse, du tristement célèbre club des 27 : ces stars décédées tragiquement à l’âge de 27 ans. Sa voix extraordinaire résonne encore pourtant dans toutes les mémoires, et peut-être plus encore dans celle d’Amy J. Berg, qui nous livre, après 8 ans de travail, son documentaire sur la chanteuse, baptisé sobrement Janis.
Son travail de fourmi avec les images d’archive, les enregistrements et les témoignages est à voir dans les salles. On vous livre 10 anecdotes sur la chanteuse qui a révolutionné la soul music.

1. Moche… pour un garçon

Dans son enfance au Texas, Janis Joplin doit subir les vexations de ses camarades, qui la surnomment "le monstre"ou "la cochonne". Quelques années plus tard, à l’université, Janis subit un nouvel affront : on l’élit "garçon le plus laid de l’année". Janis ne finira pas ses études et préfère filer tout droit vers San Francisco, où elle révélera l’incroyable étendue de son talent, et fera par ailleurs, si l’on en croit la légende, de très, très nombreuses conquêtes !

2. Presque un biopic

Ecrit 2 ans après la mort de Janis Joplin, le scénario du film The Rose avec Bette Midler était très largement inspiré de l’existence tumultueuse et tragique de la chanteuse. Son 1er titre était d’ailleurs The Pearl, en hommage à l’ultime album et au surnom de Janis. Cependant, Bette Midler ne souhaite absolument pas interpréter un biopic en hommage à Joplin. Elle fait alors pression sur les producteurs pour que toutes les références à la musicienne soient supprimées du scénario original. Le personnage principal du film devient alors une simple chanteuse de rock de fiction. Le temps de réécrire intégralement le scénario, le film ne sera tourné que 5 ans plus tard, en 1978.

3. Son corps a été incinéré au milieu des plus grandes stars

Si les cendres de la chanteuse ont été répandues dans l’océan pacifique, son corps a tout d’abord été incinéré dans le crématorium du Westwood Village Memorial Park Cemetery de Beverly Hills. Un cimetière qui accueille également les dépouilles de Marilyn Monroe, Dean Martin, Burt Lancaster ou Truman Capote…

4. Elle a failli ne pas chanter à Woodstock

Comme souvent, lorsque Janis Joplin s’apprête à monter sur la scène de Woodstock en 1969, elle est complètement ivre. A tel point que 3 personnes ont dû la soutenir pour qu’elle parvienne jusqu’à son micro. Et si le public est au rendez-vous, la prestation de Joplin, ce jour-là, n’a pas de quoi marquer les esprits… Elle sera même coupée au montage du film !

5. Happy Birthday funèbre

Janis Joplin décède le 4 octobre 1970 dans une chambre d’hôtel d’Hollywood. Elle disparaît alors que l’enregistrement de son album, The Pearl, n’est pas tout à fait achevé, et n’aura jamais l’occasion d’entendre l’un de ses plus célèbres titres : "Mercedes Benz". Mais la chanteuse de blues aura au moins pu enregistrer un cadeau très spécial, pour un ami qui ne l’est pas moins : une chanson d’anniversaire pour John Lennon, né le 9 novembre ! L’ex-membre des Beatles racontera qu’il a reçu cet enregistrement quelques jours seulement après la mort de l’immense musicienne.

6. Complètement timbrée

De nombreux hommages ont été rendus à Janis Joplin depuis son décès. Parmi eux, on trouve une édition spéciale d’un timbre à l’effigie de Janis, totalement psychédélique, édité en août 2015 par la poste américaine. Une biographie de la chanteuse accompagnait chaque planche de timbres.

 

 

7. Dick Rivers s’en mord les doigts

Dick Rivers n’aura eu qu’une seule occasion de rencontrer la musicienne mythique, et il l’a complètement gâchée ! Dans une interview de VSD publiée en novembre 2011, le chanteur français raconte : "un soir, avec Johnny [Hallyday], on buvait des coups à la terrasse d'un hôtel et une gonzesse pétée est venue nous emmerder. On l'a envoyé chier. C'était Janis Joplin !" La loi de Murphy a encore frappé.

 

 

8. Son cabriolet a été vendu aux enchères pour 1,76 millions de dollars

Les fans de Janis Joplin connaissent tous sa merveilleuse Porsche cabriolet, entièrement customisée (façon Peace & Love) par l’artiste Dave Richards. Une voiture unique en son genre qui aurait d’ailleurs été dérobée en pleine rue par un voleur. Le malfrat a bien sûr tenté de repeindre la voiture, un tout petit peu voyante avec ses dessins psychédéliques. Heureusement, Dave Richards avait pris soin de la recouvrir d’un vernis, rendant tout nouveau maquillage impossible. La Porsche sera finalement retrouvée. En 1970, on la retrouve également dans le parking de l’hôtel où Janis a rendu son dernier souffle. En décembre 2015, l’engin mythique est mis aux enchères par Sotheby’s : il sera acheté en 5 minutes, pour la somme de 1,76 million de dollars (1,58 million d'euros).

9. Janis et Jim

L’histoire d’amour aurait pu entrer dans l’histoire… si elle avait réellement eu lieu ! Jim Morrison (également membre du club des 27) serait en effet tombé follement amoureux de Janis après une rencontre plutôt mouvementée en répétitions. La chanteuse aurait en effet fracassé une bouteille de son whisky favori sur la tête du leader des Doors, le mettant KO !
Jim Morrison était connu pour son amour de la confrontation et a immédiatement été séduit par la "combativité" certaine de Janis. Il aurait ainsi réclamé son numéro de téléphone à son producteur de l’époque. Malheureusement, Janis Joplin n’avait aucune intention de s’acoquiner avec le chanteur. Certaines rumeurs voudraient que Jim Morrison ait eu beaucoup de mal à se remettre de ce chagrin d’amour

10. Seconde plus grande consommatrice de whisky après les Etats-Unis

Ce n’est un secret pour personne, Janis Joplin avait un faible marqué pour l’héroïne et le whisky. Elle était ainsi une grande consommatrice de Southern Comfort. A tel point que la marque de spiritueux finit par lui offrir un manteau en fourrure de lynx pour la récompenser de sa fidélité ! Autres temps, autres mœurs ?

Ecrit par Lauren Mézière



La dernière mise à jour de cette page date du 06/01/16