Retour

 

 

 

 

Le “chat sauvage” a ressorti ses griffes sur scène

Le rocker Dick Rivers, qui a été l’une des figures du lancement du rock en France, a conclu en beauté le festival.

 
Cette dernière soirée du festival fut, pour une grande partie des 700 spectateurs présents, un retour en arrière d’un demi-siècle vers la naissance du rock en France, avec Jonnhy, Eddy, puis Dick Rivers et les Chats sauvages, un groupe dont il était le chanteur.

Il avait alors 15 ans, quand il a adopté le rock comme son idole Elvis Presley. C’est par le “King” que lui est venue la révélation. Aussi dit-il : « Si le rock’n’roll était Dieu, Elvis serait Jésus Christ. »

L’indestructible crooner français n’a pas résisté à l’envie de faire un bilan provisoire de sa carrière avec un album récapitulatif, Mister D sorti en octobre 2011, dont il a interprété de nombreux extraits durant cette NuitS d’été samedi soir.

Avec ses cheveux corbeau, ses santiags et sa démarche à la Lucky Luke, Dick a conquis le public nuiton. Et même si pour nombre d’entre-eux, il leur a rappelé l’époque de leur jeunesse, la plupart des spectateurs présents au Clos de Lupé, alors trop jeunes ou pas encore nés il y a 50 ans, ont fait la découverte de cette éternelle idole du rock français originel des années soixante qu’est Dick Rivers.

Séance de dédicaces

Le rocker a fait vibrer son public pendant près de deux heures. À minuit, deux rappels ont prolongé la soirée, juste le temps pour Dick de faire un retour vers ses “ chats ” du début, avec Twist à Saint-Tropez, Faire un pont, Est-ce que tu le sais… Ses fans venus en nombre ont dû attendre près d’une heure pour faire signer leurs CD, affiches souvenir et autres programmes de la soirée. Ils sont ensuite tous repartis avec des souvenirs plein la tête.

« Mieux connaître la région »

Une question brûlait tout de même les lèvres des spectateurs présents : « Que retiendrez -vous de votre passage en Bourgogne, et de cette soirée à Nuits-Saint-Georges ? » Dick répondait : « J’adore cette région où je ne viens pas souvent, et que je ne connais que très peu, et en particulier son vin. Si j’ai en effet un faible pour le brouilly, je souhaiterais élargir mes connaissances dans ce domaine et, en particulier, celui des crus de Nuits-Saint-Georges ».

 

La derniére mise à jour de ce site date du 09/07/12

Annuaire et Référencement gratuit avec Referencement-Team !