Les Chats Sauvages en concert au musée des Yéyés

Par Sophie Granel @Culturebox

Mis à jour le 14/04/2016 à 17H12, publié le 14/04/2016 à 16H59

Gérard Roboly alias James Fawler, l'un des membres fondateurs des Chats Sauvages.

Gérard Roboly alias James Fawler, l'un des membres fondateurs des Chats Sauvages.

CULTUREBOXDans les années 60 en France, soit vous étiez Chaussettes Noires, le groupe d’Eddy Mitchell, soit vous étiez Chats Sauvages, celui de Dick Rivers et des frères Roboly. A plus de 70 ans, les deux frangins niçois ont encore la pêche et n’hésitent pas à monter sur scène dans le musée dédié aux Yéyés et au Rock’n’Roll qu’un de leurs amis a créé au dessus de la Baie des anges.

http://webservices.francetelevisions.fr/staticftv/images_pdm_ni/2016-04-14/NI_679149_1460641216_1460641241.jpg

A Nice, un lieu à la gloire des années 60

Si je vous dis "Twist à Saint-Tropez", quel que soit votre âge, ça devrait vous dire quelque chose. Et pour cause : ce tube de 1962 des Chats Sauvages reste aujourd’hui encore l’une des chansons emblèmes de la période Yéyé. Le plus connu de ses membres, Dick Rivers, quitte le groupe à l’été 1962 pour une carrière solo. Mais deux des membres fondateurs James Fawler et John Rob (alias Gérard et Jean-Claude Roboly) continuent à en perpétuer la mémoire.
 
Régulièrement ils se rendent chez leur copain Henri Dutoit sur les hauteurs de Nice. Ce passionné de Rock’n’Roll a créé son propre musé privé à la gloire des années 60. Dans sa caverne d’Ali Baba, 140 guitares dont des pièces uniques côtoient photos, affiches et objets d’époque. Un cadre idéal pour permettre aux Chats de rugir à nouveau !

Pour les plus jeunes qui ne visualisent pas qui sont les Chats sauvages, voyez cette vidéo d'époque...

 



La dernière mise à jour de cette page date du 15/04/16