“Rivers”
Verycords


Enregistré entre Toulouse et la Floride, voici un disque superbe. Depuis qu'il a adopté Oli Le Baron comme partenaire (guitare, écriture, réalisation, etc.), Dick Rivers avance avec une énergie renouvelée. Certains fans le suppliaient de revenir à des sonorités plus country, comme quand il enregistrait en Louisiane avec James Burton. Il... le fait mais pas comme on pouvait l'imaginer. À cent lieues des clichés éculés – surtout de la part d'un Français -, Stetson et bottes chamarrées, il incorpore ici un peu de banjo, là de la mandoline, de la contrebasse, de la slide... Et toujours cette voix grave, veloutée, mature, d'une authenticité unique. Jamais forcée. Tout n'est pas country, certaines chansons bastonnent d'une électricité féroce, d'autres au contraire sont tout en dépouillement. Car aller à l'essentiel semble bien être l'obsession de l'artiste. Le choix de ce titre général simplissime, “Rivers”, en est le symbole ! Autour de Dick et du Baron, sévissent des pointures qui sont aussi de vrais rockers, notamment Mickey Blow, ancien harmoniciste des Stunners, ou Mathias Luszpinski, saxophoniste hors pair. Francis Cabrel participe à l'élaboration de trois chansons dont “L'Amour M'Attendait” d'après “Make You Feel My Love” de Bob Dylan. Les deux autres reprises, datant de la fin des années 1980, révèlent bon goût et discernement, “Les Rois Serviles” de Georges Moustaki, une trouvaille, et “O Marie” de Daniel Lanois qui représente la parfaite union de la langue française et du feeling américain. Dick Rivers ne pouvait mieux choisir comme conclusion d'un disque en tout point réussi.
Jean-William THOURY

La dernière mise à jour de cette page date du 15/01/15

Dick Rivers