DICK RIVERS

"LA LEGENDE"

Le temps ne saurait altérer cette belle histoire d'amour née entre Dick Rivers et le Québec en janvier 1965 quant le chanteur débarque pour la toute premiére fois à Mirabel, l'aéroport de Montréal, par une température sibérienne. Il est accueilli par des centaines de fans en délire.

Sur cette terre francophone aux dimensions de l'Amérique, il se sent immédiatement "chez lui", applaudi par des milliers d'admirateurs et porté par la clameur d'un jeune public débordant d'enthousiasme. Il se produit à guichets fermés dans d'immenses arènes et même une patinoire transformée en salle de spectacle. "Tu n'es plus là", " Ne lui dis rien", "Je ne peux pas t'oublier", "Rien que toi", obtiennent tous les suffrages.

En octobre 1967, c'est une tournée de vingt dates où chacun de ses galas est un triomphe, chacun de ses disques est couronnés de succès et particulièrement "Ton prénom, je l'aime", " Jéricho", "Reviens-moi", et surtout "Viens me faire oublier" récompensé d'un disque d'or. Dick Rivers s'intègre parfaitement à la vie Québécoises et se régale avec gourmandise de hamburgers et de smoked meat. Il découvre avec bonheur les programmes des nombreuses chaines couleurs à sa disposition alors que la France en est encore à deux chaines généralistes en noir et blanc.

C'est avec un plaisir non dissimulé qu'il revient fidèlement dans cette belle province du Québec où il interprète les dernières chansons plébiscitées par un public connaisseur, "Viens me faire oublier" ou "Shalamako". Une longue absence de vingt ans est rompue par un retour triomphal en mai 1993 après le succès de l'album "Les grandes chansons" réunissant la plupart des succès de la décennie soixante.

C'est avec une grande émotion que le chanteur retrouve un public chaleureux qui na rien oublié. de Chicoutimi à Trois Rivières en passant par Sherbrooke, Drummondville, le Forum de Montréal et jusqu'au théâtre du Capitole de Québec enregistré simultanément pour la télévision et pour l'album."En concert au Capitole", son tout premier disque en public édité en juillet 1994, Dick Rivers enchante les foules.

En 2007, le chanteur est tout sauf nostalgique et si il entend bien prouver une nouvelle fois que le temps n'a pas d'emprise sur de grandes chansons, il fait surtout preuve d'une belle modernité en offrant parallèlement un album éponyme composé par de jeunes talents, Benjamin Biolay, Mickey 3D, Miro, Mathieu Boggaerts ainsi que par son ami Francis Cabrel. Dick Rivers est un artiste qui met sa voix à la fois douce et grave au service des mélodies et des mots qu'il ressent et cajole comme personne.

Duvalex

 

 

TOUTE LA MUSIQUE SUR RAMDAM.COM

Exalead